Un potentiel de 21 zones pour le développement de l’énergie éolienne en Algérie

24 septembre 2014 Commentaires fermés sur Un potentiel de 21 zones pour le développement de l’énergie éolienne en Algérie
Un potentiel de 21 zones pour le développement de l’énergie éolienne en Algérie

Quelque 21 zones représentant un fort potentiel pour le développement de l’énergie éolienne à travers plusieurs régions du pays, ont été identifiées récemment, a annoncé mercredi à Oran M. Chahar Boulakhras, Président directeur général de la Société de l’électricité et les énergies renouvelables (SKTM), filiale du groupe Sonelgaz.

“Ces zones pourront disposer d’une centaine de sites répartis sur les différentes régions du pays, pour le développement de cette filière prometteuse inscrite dans le cadre du programme du gouvernement visant à atteindre un taux de 40 % de production de l’électricité sur la base des énergies propres à l’horizon 2030”, a déclaré M, Boulakhras à l’APS en marge du workshop sur “les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique”, organisé au Centre de conventions d’Oran (CCO).

L’identification de ces zones a été faite avec l’apport de l’Agence spatiale algérienne (ASAL) et l’Office nationale de météorologie (ONM), a-t-il souligné, ajoutant “nous sommes dans la phase d’approfondir l’identification de ces sites en prévision du lancement du programme qui nécessite au préalable l’intensification des études liées aux aspects environnementaux et aux écosystèmes, en plus du choix stratégique qu’on doit prendre pour ce lancement”.

L’apport de l’éolien atteindra à l’horizon 2024 un taux de 20% de la production énergétique de sources propres et renouvelables avec une production de 600 mégawatts, selon les prévisions du groupe Sonelgaz, a ajouté M. Boulakhras.

Les études liées au lancement du programme de l’éolien, qui est en phase pilote et expérimentale, prennent en charge également l’incitation au développement d’un tissu d’industrie et de sous-traitance afin de promouvoir l’intégration nationale dans le développement de la filière, a-t-on encore souligné.

Par ailleurs, le PDG de la société (SKTM) a estimé que le programme national de développement de l’énergie renouvelable à l’horizon 2030 va créer 200.000 postes d’emploi directs et indirects, prévoyant que la production algérienne à base de cette énergie propre atteindra 400 mégawatts avant fin 2015.

Dans ce sens, l’interlocuteur a indiqué que 23 sites photovoltaïques sont en cours d’installation à travers le territoire national. Leur inauguration totalement est prévue avant 2017.

 

Source: http://www.aps.dz/

Articles liés

Les commentaires sont fermés.