Rencontre sur la promotion de la filière électronique mardi prochain à Bordj Bou-Arreridj

8 novembre 2013 Commentaires fermés sur Rencontre sur la promotion de la filière électronique mardi prochain à Bordj Bou-Arreridj
Rencontre sur la promotion de la filière électronique mardi prochain à Bordj Bou-Arreridj

Une rencontre régionale sur la promotion des opportunités d’investissement dans la filière électronique et les moyens susceptibles de contribuer à son développement se tiendra mardi prochain dans la wilaya de Bordj Bou-Arreridj, à l’initiative de l’Agence nationale de développement de l’investissement (Andi), indique mercredi l’Agence.

La thématique de cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de rencontres locales et régionales de sensibilisation et d’information, s’articule autour de “la création d’un pôle d’excellence en électronique à Bordj Bou-Arreridj, opportunité et perspective pour le développement local”, précise l’Andi.

La rencontre permettra d’informer les investisseurs sur les nouvelles mesures de facilitation, d’accompagnement et de soutien à l’investissement comme elle abordera le programme de développement industriel visant la relance de la production nationale et le lancement des appels à projets dans l’électronique.

Des interventions sur le rôle de la recherche scientifique dans l’industrie électronique et ses potentialités qu’il faut revaloriser pour créer un pôle d’excellence seront également au menu de cette rencontre de vulgarisation.

Selon le programme de cette rencontre, il est prévu des témoignages de chefs d’entreprises activant dans ce domaine ainsi qu’une table ronde sur les modalités de la mise en œuvre du pôle d’excellence en électronique.

Une exposition regroupant des entreprises de fabrication de produits électroniques et des institutions en charges de l’investissement telles que le CALPIREF, l’ANSEJ et les Centres de facilitations ainsi que les pépinières d’entreprises, sera organisée en marge des travaux de cette journée.

Il est à relever que cette rencontre sera précédée, lundi 11 novembre, par une rencontre similaire dans la wilaya de Mila. Elle regroupera des investisseurs de la région Est représentant les wilayas de Mila, Sétif, Jijel, Annaba, Constantine, Béjaïa en présence de représentants du Calpiref (Comité d’assistance à la localisation et à la promotion de l’investissement et de la régulation foncière).

Seront présents à cette rencontre de sensibilisation et d’information qui s’adresse à la communauté d’affaires de la région Est, des représentants des établissements financiers au niveau des six (6) wilayas et ceux des administrations intervenant dans le processus de réalisation de l’investissement.

Durant ce dernier trimestre, l’Andi a organisé des rencontres régionales de sensibilisation et d’information destinées à la communauté d’affaires à travers l’ensemble du territoire national notamment au niveau des wilayas d’Illizi, Ain Temouchent, Tiaret, Laghouat, Médéa, Annaba, El Bayadh et Guelma.

Les investissements déclarés en Algérie, ont plus que doublé durant le premier semestre 2013, pour atteindre 856,7 milliards de DA (11,2 milliards de dollars) contre 411,6 milliards de DA à la même période en 2012, en hausse de 108%.

Cette performance est due essentiellement aux améliorations du climat des affaires suite aux différentes mesures d’incitations et d’encouragement à l’investissement et aux porteurs de projets prises par les pouvoirs publics, notamment dans les régions des Hauts plateaux et du Sud.

Les mesures de débureaucratisation de l’acte d’investir prises par le Premier ministre, la dynamisation du rôle des CALPIREF, le plan de développement des entreprises publiques ainsi que les rencontres de vulgarisation organisées dans une trentaine de wilayas ont également contribué à cette amélioration.

Le projet de loi de finances (PLF) 2014, actuellement en débat au Parlement, consolide ces mesures d’encouragement et d’encadrement de l’investissement. Il prévoit, entre autres, la suppression des dispositions spécifiques relatives aux modalités d’octroi des avantages pour les projets d’investissement dont le montant est supérieur à 500 millions de DA et inférieur à 1,5 milliard de DA.

Il contient également un allégement des procédures d’agrément en faveur des projets d’investissement étrangers directs ou en partenariat avec des capitaux étrangers, par la suppression de leurs soumissions obligatoires à l’examen préalable du Conseil National de l’Investissement (CNI).

L’encouragement des investissements étrangers qui contribuent au transfert du savoir-faire, ou qui produisent des biens avec un taux d’intégration supérieur à 60% figure également parmi les mesures proposées par le PLF 2014.

 

Source: http://www.aps.dz/

Articles liés

Les commentaires sont fermés.