Produits manufacturés : la demande en hausse

11 août 2013 Commentaires fermés sur Produits manufacturés : la demande en hausse
Produits manufacturés : la demande en hausse

La demande en produits manufacturés a enregistré une hausse durant le 1er trimestre 2013, poursuivant sa tendance entamée depuis le 3e trimestre 2011, indiquent les résultats d’une enquête d’opinion  réalisée par l’Office national des qtatistiques (ONS).

La stabilité des prix de vente a participé à la hausse de la demande en produits manufacturés durant le 1er trimestre 2013, selon les représentants des secteurs public et privé touchés par l’enquête, qui a concerné 740 entreprises dont 340 publiques et 400 privées. Près de 46% des chefs d’entreprise publique et 67% de ceux du secteur privé ont déclaré ne pas satisfaire toutes les commandes reçues, selon l’ONS. L’activité industrielle durant ce trimestre a reculé, un recul accentué selon les représentants du secteur public, précise l’Office.

L’enquête d’opinion réalisée par l’ONS précise que plus de 56% des entreprises publiques et 64% du secteur privé ont utilisé leurs capacités de production à 75%. L’activité industrielle devrait, selon l’enquête, connaître une reprise dans les mois prochains. Les chefs d’entreprise des deux secteurs anticipent une hausse de l’activité, de la demande et des prix de vente ainsi qu’une meilleure perspective pour leur trésorerie. Mais contrairement au privé, le secteur public prévoit une baisse de ses effectifs.

L’enquête, qui porte sur le type et le rythme de l’activité industrielle, révèle que le niveau d’approvisionnement en matières premières reste inférieur aux besoins exprimés selon 33% des industriels publics enquêtés et 23% de ceux du privé. En conséquence, 85% du potentiel de production du secteur public et plus de 70% de celui du privé ont enregistré des ruptures de stocks ayant causé des arrêts de travail inférieurs à 10 jours.
Sur un autre plan, 30% des entreprises publiques et près de 51% des PME privées ont enregistré des pannes d’électricité ayant provoqué des arrêts de travail de moins de 12 jours. Selon l’enquête, la majorité des patrons des deux secteurs ont déclaré que l’approvisionnement en eau a été suffisant durant cette période. Quant aux effectifs, ils continuent de chuter en raison des départs volontaires et à la retraite, non remplacés selon les représentants du secteur public ; en revanche, ils ont augmenté selon le privé.

Par ailleurs, la plupart des chefs d’entreprise des deux secteurs jugent que le niveau de qualification du personnel reste «insuffisant» et déclarent avoir éprouvé des difficultés à recruter, surtout le personnel d’encadrement et de maîtrise. Le taux d’absentéisme a été inférieur au 1er trimestre 2013 par rapport au précédent, ajoute l’enquête. Durant le 1er trimestre 2012, la trésorerie des entreprises publiques était jugée «normale» selon plus de 33% des gestionnaires du secteur public et  90% de ceux du privé. En outre, «l’allongement des délais de recouvrement des créances, les charges élevées, le remboursement des emprunts et la rigidité des prix continuent d’influer sur la situation de la trésorerie des entreprises», souligne l’enquête.

Ainsi, près de 63% des entreprises publiques et 13% des privées ont eu recours à des crédits bancaires ; 25% de ceux du secteur public et plus de 66% de celles du privé ont éprouvé «des difficultés à les contracter», relève l’enquête. En raison de la vétuste et des problèmes de maintenance, près de 80% des représentants du secteur public et 36% de ceux du privé ont connu des pannes d’équipements. Plus de 57% des industriels du public et plus de 93% de ceux du privé ont affirmé pouvoir produire davantage seulement en réorganisant le processus de production sans renouvellement ni extension de leurs équipements.

 

Source: http://www.elwatan.com

Articles liés

Les commentaires sont fermés.