Mission économique belge en Algérie en mars 2016

23 décembre 2015 Commentaires fermés sur Mission économique belge en Algérie en mars 2016
Mission économique belge en Algérie en mars 2016
commerce extérieur, mission économique belge, algérie 2016

BRUXELLES-Une mission économique belge en Algérie sera organisée début mars par les trois institutions régionales belges de promotion du commerce extérieur, a-t-on appris vendredi auprès de l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (AWEX).

Il s’agit d’une mission multisectorielle visant à donner un nouvel élan aux relations économiques entre les deux pays et à accompagner les entreprises belges dans les diverses étapes de leurs démarches commerciales ou d’investissement, a indiqué à l’APS une représentante de l’AWEX Brabant-Wallon, Régine Pangaert.

« Deuxième partenaire commercial de la Belgique en Afrique, la demande de l’Algérie en partenariat est forte et son taux de croissance est en amélioration constante », relève cette responsable.

Selon Mme Pangaert, le gouvernement algérien réalise de gros investissements dans de nombreux domaines, notamment le bâtiment avec la construction de deux millions de logements et des infrastructures d’éducation, le renforcement de l’infrastructure autoroutière, et la construction de ports de pêche et d’aéroports qui pourraient intéresser les entreprises belges pour nouer des partenariats avec des entreprises algériennes.

Pour elle, les secteurs porteurs sont ceux de l’assainissement de l’eau, du ferroviaire, du médical et du pharmaceutique, du tourisme, des infrastructures, de l’habitat, de l’énergie, de l’agriculture, de l’agroalimentaire et des nouvelles technologies de l’information.

Pour permettre aux hommes d’affaires belges de mieux connaître les opportunités d’affaires qu’offre l’Algérie dans différents secteurs, la chambre de commerce et d’industrie du Brabant Wallon a convié l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, à un international network lunch pour présenter les chantiers économiques et judiciaires pour l’assainissement du climat des affaires

en Algérie, ainsi que des entreprises belges présentes en Algérie depuis plus de 30 ans pour témoigner de leur réussite.

« Un important chantier de réformes a été engagé pour la mise en place de dispositifs et mécanismes de régulation destinés à favoriser les flux d’affaires qui servent le mieux les objectifs retenus par notre pays. D’ores et déjà, des mesures ont été prises destinées à contribuer à la promotion d’un environnement des affaires sain et à l’épanouissement de l’entreprise productrice de richesses et d’emplois en réduisant les procédures, les délais et les coûts », a affirmé M. Belani.

Détaillant les progrès accomplis en 2015 par l’Algérie dans le domaine de l’amélioration du climat des affaires, l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles a cité la réduction de l’impôt sur les bénéfices des sociétés et de la taxe sur les activités professionnelles, l’amélioration de la régulation de l’accès au foncier industriel et l’encouragement de l’intégration et du transfert technologique à travers l’octroi d’avantages fiscaux et parafiscaux à tout investisseur étranger en partenariat qui contribue au transfert de savoir-faire.

M. Belani a exhorté, à l’occasion, les entreprises wallonnes à renforcer leur présence en Algérie via des partenariats qui peuvent revêtir plusieurs formes dont la colocalisation, mettant l’accent sur le potentiel du marché algérien.

« Nous souhaitons encourager de nouvelles formes de partenariat où les investissements et le transfert de savoir-faire contribuera à varier et à augmenter le flux de nos échanges », a-t-il déclaré, soulignant que le marché algérien

« offre également de grandes potentialités et des perspectives prometteuses dans de nombreux domaines tels : les énergies nouvelles et renouvelables, l’agriculture, l’industrie, le pharmaceutique et les nouvelles technologies ».

L’ambassadeur d’Algérie en Belgique a rassuré les entreprises belges présentes à la rencontre sur la stabilité politique de l’Algérie, soulignant les efforts entrepris par les autorités publiques pour endiguer toute forme de violence.

Lors du débat qui s’en est suivi, les entreprises belges présentes en Algérie ont fait part des difficultés qu’elles ont rencontrées, mais étaient unanimes sur l’importance du marché algérien et sur les perspectives qui s’offrent aux entrepreneurs à court, long et moyen terme.

Articles liés

Les commentaires sont fermés.