Les entreprises nationales appelées à participer au salon agroalimentaire de Miami

16 juillet 2013 Commentaires fermés sur Les entreprises nationales appelées à participer au salon agroalimentaire de Miami
Les entreprises nationales appelées à participer au salon agroalimentaire de Miami

La Chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI) appelle les entreprises algériennes à participer au salon international de l’Agroalimentaire de Miami (Etats-Unis), qui se tiendra les 28 et 29 octobre prochains, annonce mardi la chambre.

Les entreprises algériennes souhaitant participer à ce salon, qui est inscrit au programme officiel des manifestations à l’étranger, pourront bénéficier du Fonds spécial pour la promotion des expositions (FSPE) à hauteur de 80% et ce pour les frais de location des stands et d’acheminement des marchandises.

Ce salon constitue une opportunité pour les entreprises algériennes de découvrir le marché américain de l’agroalimentaire et nouer des partenariats avec les entreprises étrangères participant à cet évènement.

A ce propos, la CACI souligne que la date limite de dépôt des échantillons au niveau de la Société algérienne des foires et exportations (SAFEX) est fixée au 15 août prochain.

Dans le but de relancer le secteur algérien de l’agroalimentaire, un plan d’action “stratégique” à l’horizon 2014 a été élaboré par le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement.

Ce plan s’articule autour de plusieurs points, essentiellement d’intégrer de manière pragmatique les enjeux de la mondialisation, viser une croissance endogène par l’utilisation des ressources nationales, et opérer un choix de segments d’activités structurants et porteurs à promouvoir.

En outre, ce plan est structuré autour de plusieurs axes, il s’agit notamment de l’instrumentation du dispositif institutionnel de pilotage : cinq organes de consultation et d’exécution du Plan national de développement des industries agroalimentaire (IAA) seront proposés au gouvernement, comme premières mesures prioritaires.

Concrètement, il s’agit de la création d’un Conseil national, d’une Délégation interministérielle, d’un Observatoire, d’un Comité intersectoriel de logistique et d’un Fonds spécial de soutien à l’industrie agroalimentaire.

Il est question également du développement de la transformation dont une douzaine d’actions principales sont préconisées et visent un meilleur maillage et une proximité agricole susceptible de constituer un facteur de promotion du milieu rural, de création d’emplois et du développement des industries.

Considérée comme vecteur de relance du secteur industriel, cette branche qui emploie plus de 140.000 travailleurs, soit 40% de la population active industrielle exerçant dans plus de 17.100 entreprises, représente 50 à 55% du Produit intérieur brut (PIB) industriel et 40 à 45% de la valeur ajoutée.

Le secteur recèle un potentiel d’exportation pouvant dépasser les deux milliards de dollars/an, selon le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement ministère.

La participation algérienne à ce Salon de l’Agroalimentaire est organisée par le ministère du commerce, indique-t-on.

 

Source: http://www.aps.dz

Articles liés

Les commentaires sont fermés.