les Entraves au développement des PMEs algériennes

11 septembre 2013 Commentaires fermés sur les Entraves au développement des PMEs algériennes
les Entraves au développement des PMEs algériennes

L’Etat Algérien, depuis la fin des années 80, déplore des efforts afin de repositionner la création de PME/PMI dans le développement de l’économie du pays, mais il reste clair que l’environnement financier, commercial et politique demeure hostile au développement de l’industrie hors-hydrocarbures. Hormis le secteur des hydrocarbures, les autres domaines de l’économie algérienne fonctionnent au ralenti.

L’entreprise algérienne souffre d’une panoplie de freins assez considérables, ne lui permettant pas de grandir et d’évoluer dans son domaine d’activité. Ayant  chacune sa spécificité, (type, taille, filière, localisation…),  les entreprises algériennes se partagent des obstacles liés majoritairement aux incertitudes concernant le marché, difficultés d’accès aux financements, aux crédits et aux fonciers, difficultés en interne, complexité et  lourdeur des procédures administratives,  bureaucratie, manque d’accompagnement, secteur informel….etc

Les entraves les plus considérables :

1-      Aspect financier :

–          Manque de ressources pour s’autofinancer en vue d’une création,  investissement  ou expansion

–          Lenteur des financements bancaires et lourdeur des dossiers à fournir

–          Réponse négative ou exclusion

–          Ecart des délais de paiement fournisseurs et clients

…..

2-      Aspect immobilier :

–          Manque de disponibilité

–          Mauvaise localisation

–          Coût élevé

–          ….

 

3-      Aspect administratif :

–          Lourdeur des dossiers administratifs

–          Lenteur dans le traitement des dossiers et les délais de réponses

–          Bureaucratie

–          Corruption et absence de transparence

–          Insuffisance des infrastructures (guichet centralisé…)

–          Marginalisation territoriale (région Sud)

–          ….

 

4-      Gestion en interne :

–          Problème de recrutement d’agents qualifiés

–          Manque ou absence d’encadrement

–          Détérioration et absence de communication dans l’entreprise

–          Centralisation du pouvoir de décision

–          …..

 

5-      Aspect Commercial :

–          Monopolisation de certaines parts du marché par les entreprises publiques

–          Etude de marché non basée

–          Incertitude concernant le marché et sa pérennité  freinant la volonté d’investir

–          Secteur informel

–          Importations

–          Manque de compétence marketing

–          Manque de développement à l’export

–          …..

 

Il en reste, quelques autres obstacles, moins  considérables mais influençables sur le développement de l’entreprise, tels que : le retard technologique, la réticence aux changements, les anciennes pratiques de gestion, l’absence d’accompagnement notamment pour les jeunes entrepreneurs…

 

Cependant, et conscients du rôle des entreprises dans l’économie algérienne, les pouvoirs publics ont mis en place des organismes d’aide, de soutien et d’accompagnement aux micro-entreprises et PME, tel que l’ANSEJ, la CNAC, ANDI, FGAR et les bourses de sous-traitance, ceci, dans le but de mieux cerner les besoins, orienter  et suivre les actions et le fonctionnement des entreprises.

 

 

 

 

 

Articles liés

Les commentaires sont fermés.