Le Port d’Alger s’informatise

14 décembre 2014 Commentaires fermés sur Le Port d’Alger s’informatise
Le Port d’Alger s’informatise

Le port d’Alger sera doté d’une nouvelle version du système d’informatisation et de gestion automatisée des Douanes (Sigad) à partir de lundi prochain, une version qui sera élargie à l’ensemble des bureaux de douane, a indiqué la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (Caci) sur son site web.

Grâce à la normalisation de l’unité de facturation dont est doté ce système, les contrôleurs douaniers peuvent lutter efficacement contre le phénomène de minoration et de majoration de la valeur en douane.  A travers le  Sigad,  les délais de dédouanement sont appelés à être réduits et le pouvoir discrétionnaire des agents des douanes, en matière de vérification des déclarations en douane, sera largement atténué, et ce, par le biais de la sélection automatisée du traitement à réserver aux déclarations.

A travers cette nouvelle procédure, les déclarations en douane seront orientées soit vers le circuit vert, excluant à la fois le contrôle documentaire et la vérification physique des marchandises, ou vers le circuit orange donnant lieu seulement au contrôle documentaire lié à la vérification de l’accomplissement des formalités administratives particulières exigées par les différents départements ministériels, ou encore vers le circuit rouge combinant les deux types de contrôle, à savoir les contrôles documentaire et physique.

Cette nouvelle procédure automatisée est mise en place entre l’Administration des Douanes en concertation avec l’union nationale des transitaires et commissionnaires algériens (UNTCA), et elle s’adresse à l’ensemble des opérateurs économiques.

Il est à rappeler qu’un nouveau système d’échange d’informations entre les banques et les douanes permettant plus de flexibilité et de transparence dans la gestion des opérations de commerce international a été lancé récemment. Il permet aux banques d’accéder au système d’information du Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (Cnis). Ainsi, les banques commerciales peuvent suivre et contrôler automatiquement les opérations de commerce international notamment celles relatives à l’importation à travers la consultation de la base de données des douanes (Sigad).

 

Source: http://www.leconews.com/

Articles liés

Les commentaires sont fermés.