Le paiement mobile n’est pas encore pour demain

23 février 2013 Commentaires fermés sur Le paiement mobile n’est pas encore pour demain
Le paiement mobile n’est pas encore pour demain

Plusieurs experts et spécialistes ont répondu favorablement à l’appel de l’organisateur d’évènements DZwebdays. Ce dernier a organisé trois jours de conférence autour du thème “paiement mobile en Algérie” et des séances de formation sur le wordpresse dédiées particulièrement aux jeunes porteurs de projets relatifs au commerce et au paiement en ligne.

Les étudiants de l’université de Saad Dehleb de Blida, qui a abrité l’événement n’ont pas manqué  le rendez vous. Les priorités de cette initiative est de démontrer l’intérêt que porte aujourd’hui les jeunes aux technologies susceptibles de  révolutionner le marche algérien.

En effet, les intervenants venus de plusieurs pays dans l’objectifs d’exposer leur expérience et faire profiter de  leur savoir-faire a l’instar la Tunisie, le Sénégal, le Maroc et de la Libye,  ont insisté, lors des conférences sur la nécessité d’informer et de former les gens sur ces nouveaux mécanismes de paiement qui sont compliqués mais efficaces pour booster l’économie.

Cette cinquième édition a caractère économique substantiellement et technologique à la base a  été, également, rehaussée par la présence d’un jeune spécialiste algérien, Mohamed Hadj Sahraoui, qui a pour ambition de lancer la première entreprise de paiement mobile. Un projet de grande envergure assisté par les sites de vente en ligne encore jeunes en Algérie. L’expert en télécommunications M. Younes Grar a exprimé, quant a lui,  son soutien à ce genre d’initiative tout en reconnaissant les difficultés  techniques, réglementaires et financières auxquelles seront confrontés les jeunes porteurs de ce type de  projets de paiement mobile.

«Le processus de paiement mobile n’est pas encore intégré dans la culture de l’entreprise et du consommateur algérien, mais cela ne veut pas dire que l’équation vente et paiement en ligne est irréalisable. Cependant, nous souhaitons que l’institut public reconnaisse l’utilité de ces projets pour l’économie et le développement technologique national. La volonté ne suffit pas, mais il faut assurer l’encadrement et la sécurité juridique de ces projets encore en voie de conception», indique M. Sahraoui avec optimisme. Un avis partagé et soutenu par, les représentants du site Octave, echrily, et tous les invités étrangers tunisiens et marocains.

« Octave présent en Algérie en vue de répondre  à la demande des entreprises et des startups pour lancer leur propre business sur le net. Nous allons créer un nouveau site appelé «Kitabi», pour la vente en ligne de livre en Algérie. C’est une première en Algérie», souligne M. Mazni Selim représentant du site Octave. En marge des conférences, les jeunes participants ont affirmé  que « le paiement mobile en Algérie arrivera tôt ou tard vu les mutations et l’évolution technologique qui émergent dans le monde entier.

L’Algérie ne fera pas exception mais la mise en place de ce mode de paiement mobile prendra du temps et demandera davantage d’efforts».  l’évènement consacré au paiement mobile qui est sponsorisé par l’opérateur de la téléphonie mobile Nedjma se poursuivra jusqu’au samedi 23 février avec au menu plusieurs autres conférences et formations.

 

Source: http://www.algerie360.com

Articles liés

Les commentaires sont fermés.