Le gouvernement réfléchit à des mesures pour réguler davantage le commerce extérieur

4 septembre 2013 Commentaires fermés sur Le gouvernement réfléchit à des mesures pour réguler davantage le commerce extérieur
Le gouvernement réfléchit à des mesures pour réguler davantage le commerce extérieur

 Le gouvernement est en train de réfléchir à de nouvelles mesures afin d’améliorer la régulation du commerce extérieur, a affirmé lundi à Alger le ministre des Finances Karim Djoudi, en marge de l’ouverture de la session d’automne du Conseil de la Nation.

“Il y a eu évaluation des mesures d’amélioration de la régulation des importations”, a répondu le ministre à une question de l’APS sur l’existence d’un projet du gouvernement visant à recadrer le commerce extérieur pour freiner les importations.

Le ministre n’a pas donné de détails sur les nouvelles mesures qui seront prises dans ce sens, mais a indiqué à ce propos qu’”il y a eu une présentation (au niveau du gouvernement) de la situation en matière de commerce extérieur et de l’évaluation des importations”.

Le premier constat qui s’est dégagé de cette présentation, selon le ministre, porte sur l’augmentation des importations de produits alimentaires, de produits pétroliers et des véhicules.

Par ailleurs, M. Djoudi a souligné que le gouvernement ne ’’va pas recourir à une loi de finances complémentaire (LFC) pour l’année 2013’’. Il a précisé que la loi initiale, celle de 2013, reste en vigueur jusqu’à la promulgation de celle de 2014.

“Il n’y a pas de loi de finances complémentaire. Il y a la loi de finances initiale (2013), qui va continuer à fonctionner, et il y a la loi de finances de 2014”, en cours de préparation, a-t-il déclaré.

Selon le premier argentier du pays, la loi de finances pour 2014 ne devrait pas “a priori” contenir de nouveaux impôts, estimant pour autant que cette question devrait être débattue par le Conseil des ministres.

La loi de finances initiale 2013 prévoit un taux de croissance de plus de 5%, un déficit budgétaire autour de 18% du PIB, des dépenses publiques de 6.727,9 milliards DA et des recettes de 3.820 milliards DA.

 

Source: http://www.aps.dz

Articles liés

Les commentaires sont fermés.