Le financement du nouveau découpage administratif suscite des interrogations !

3 mars 2015 Commentaires fermés sur Le financement du nouveau découpage administratif suscite des interrogations !
Le financement du nouveau découpage administratif suscite des interrogations !

La semaine dernière et à partir de Ouargla, le Premier ministre, Mr Abdelmalek Sellal, a annoncé le prochain découpage administratif, précisant que cette mesure sera appliquée progressivement et selon les moyens dont dispose le gouvernement. Par contre, le timing choisi suscite quelques interrogations puisque un tel projet nécessaire un important budjet pour le financer.

“Il aura un coût financier considérable et conduira à l’aggravation du déficit budgétaire”, estime Mr Youghourta Bellache, économiste.

En effet, la mise en place de nouvelles entités administratives, ainsi que les dépenses de fonctionnement qui leur sont liées comme les salaires des fonctionnaires nécessitent un budjet dont l’Algérie ne peut pas se permettre en ce moment, avec la baisse des cours du pétrole.

A savoir que la loi de finances 2015 n’a pour l’heure rien prévu à ce sujet, preuve s’il en est que le projet n’était pas prévu pour cette année. Mr Safi Larabi, vice-président de la commission Finances et budget à l’assemblée populaire nationale, nous indique qu’il faudra compter à partir du printemps 2016 pour voir le projet adopté. «Nous ne sommes pas encore prêts, il faudra au moins un an pour préparer les ressources financières et les structures nécessaires à l’encadrement humain. Nous avons besoin de cadres supérieurs, de directeurs exécutifs. Il faudra d’importantes ressources financières pour ne pas faire un faux départ», dit-il.

Il ajouta que l’on parle d’au moins «9 à 11 wilayas dans le Sud et entre 8 et 10 dans les Hauts-Plateaux». Et ce sont les régions connues pour être les moins bien dotées en termes d’investissements économiques et de structures administratives. Autant dire que l’effort à entreprendre est considérable et aura besoin d’un peu plus que les simples dotations de l’Etat pour créer ces nouvelles wilayas. A défaut, c’est un pas de plus dans le creusement des inégalités dans le développement territorial qui risque de prévaloir.

Articles liés

Les commentaires sont fermés.