Le Cloud Computing arrive en Algérie par Oran

13 mars 2013 Commentaires fermés sur Le Cloud Computing arrive en Algérie par Oran
Le Cloud Computing arrive en Algérie par Oran

A l’heure où les technologies du haut débit mobile tarde à s’installer en Algérie, et où les dirigeants des entreprises de ce pays sont de plus en plus méfiants à l’égard des processus d’intégration des outils du numérique dans la gestion des moyens de fonctionnement, le Cloud Computing (littéralement : l’informatique dans les nuages) arrive silencieusement dans l’environnement des services informatiques algériens. Le fournisseur d’accès aux services d’Internet Issal est devenu historiquement le premier «Cloud Services Provider» algérien. A partir de la possibilité de disperser un système d’information sur des serveurs multiples à forte capacité et accessibles sur Internet via des liaisons à haut débit, cette compagnie oranaise a mis au point la première solution de dématérialisation des salles informatiques basée sur un Cloud privé.

Baptisée iSV (Issal Secure Vault), cette prestation informatique vise à permettre aux entreprises, dépourvues des gros moyens de stockage sécurisé et surtout de la culture de la protection des données, de bénéficier en ligne des ressources software virtuellement illimitées en capacité de mémoire et en puissance de calcul grâce à la technologie Saas (Software as a Service) et sans obligation d’achat de licences. Le résultat est assez étonnant. Issal a implanté, à Oran, le premier data-center de l’histoire de l’informatique en Algérie, dans le but de donner la possibilité aux sociétés d’éliminer le risque de voir leurs données disparaître en utilisant le procédé d’externalisation de leurs infrastructures voire leurs logiciels. Pour Zine Seghier, DG d’Issal, le Cloud Computing n’est plus un buzzword technologique, mais est devenu une nécessité pour des compagnies parmi lesquelles des assureurs, hébergeurs de sites web, concessionnaires d’automobiles et opérateurs des télécommunications.

Pour le fondateur d’Issal, il n’y a plus de raisons qui justifient que hébergeurs fassent la promotion du .com et au payement au black des serveurs localisés hors des frontières du pays. Son entreprise qui dispose désormais d’un data-center aussi performant et sécurisé que ceux utilisés par les leaders du providing dans le monde et d’un réseau électrique ultramoderne, cherche donc à inverser la tendance de l’achat des domaines. Il veut inciter les PME du pays à imiter Google et faire confiance au .dz. Issal qui va devenir la seule marque qui optimise la consommation de la bande passante internationale d’Algérie Télécom.

 

Source: http://www.lequotidien-oran.com

Articles liés

Les commentaires sont fermés.