la SGP Indjab signe un accord de création de sociétés mixtes

5 décembre 2012 Commentaires fermés sur la SGP Indjab signe un accord de création de sociétés mixtes
la SGP Indjab signe un accord de création de sociétés mixtes

La Société de gestion des participations (SGP) Indjab a signé, hier à Alger, un protocole d’accord de création de sociétés mixtes algéro-espagnoles avec deux sociétés espagnoles, à savoir Ortiz et Assagnia.
Selon Hafid Fassouli, président du directoire de la SGP Indjab, «cet accord s’inscrit dans le cadre de la réalisation du principal objectif, qui est celui d’améliorer les conditions de réalisation de logements». Ce partenariat se traduira par un «transfert de technologies et de savoir-faire», par la formation du personnel algérien et par la qualité de réalisation des logements, affirme encore M. Fassouli.

Plus globalement, elles sont quatorze entreprises espagnoles à avoir exprimé officiellement leur intention de signer des accords de partenariat avec des entreprises de construction algériennes, «selon le dispositif algérien imposant la règle des 51/49%», a précisé le président d’Indjab. Pour l’heure, ce sont les deux premières sociétés qui ont entamé la procédure d’officialisation, en attendant que les autres suivent l’exemple «après qu’elles aient terminé l’étude de tous les aspects techniques». M. Fassouli ne manquera pas de rappeler que la SGP Indjab a déjà signé un accord pour la création de sociétés mixtes avec deux entreprises portugaises, suite au protocole d’entente paraphé par le secrétaire d’Etat portugais et le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, portant sur l’installation en Algérie de sociétés portugaises dans le domaine de la construction de logements et le transfert de leur savoir-faire à travers des entreprises mixtes.

«Actuellement, nous sommes en train de concrétiser le même projet avec des entreprises américaines et un procès-verbal sera signé incessamment pour la réalisation de logements avec une ou deux sociétés américaines», a souligné encore M. Fassouli. Et de rappeler que le nombre de logements à réaliser retenu est de 50 000 pour chaque partenaire. Quant à la forme de partenariat, le responsable d’Indjab a précisé que «les société mixtes auront un capital numéraire avec un apport en nature à la charge du partenaire qui devra ramener avec lui une usine de construction pour l’installer en Algérie».

 

Source : El Watan

Articles liés

Les commentaires sont fermés.