La construction de Grille Salariale

20 octobre 2012 Pas de commentaires »

 

1. Quels sont les fondements d’une politique salariale ?

La rémunération du personnel de l’entreprise est arrêtée au regard de sa politique salariale sur :

  • L’état général des ressources financières de l’entreprise ;
  • Une répartition des résultats financiers de l’entreprise assurant par une gestion rationnelle de ses ressources, la prise en charge des intérêts de l’entreprise en matière de développement de ses activités et de ses moyens de travail d’une part, et d’incitation matérielle de son personnel d’autre part ;
  • Un mode de distribution des revenus équitable qui valorise les performances et le mérite aux plans individuel et collectif ;
  • Le choix d’une méthode de classification professionnelle appropriée permettant une hiérarchisation des emplois et des salaires efficiente ;
  • Un choix de salaire adéquat assurant une rémunération adaptée et différenciée des emplois assumant des responsabilités de gestion ;
  • Une grille des salaires motivante et susceptible d’attirer les qualifications nécessaires au développement de l’entreprise ;
  • L’intégration au salaire de base, des indemnités et primes accordées actuellement en tant que complément strict du salaire ;
  • La valorisation des qualifications individuelles au regard des exigences requises pour l’occupation des emplois ;
  • L’évaluation du potentiel et des performances du personnel afin de permettre le classement de chacun sur la base d’intérêts liés à la compétence, à la performance, à la qualification et au comportement ;
  • La forfaitisation, chaque fois que possible, des indemnités susceptibles d’être attribuées au titre de la compensation des sujétions et contraintes liées aux conditions de travail.

2. Quelles sont les composantes de la rémunération ?
La rémunération ainsi envisagée à travers ces fondements, comprend les éléments ci-après :

  • Le salaire de base tel qu’il résulte de la classification professionnelle de l’entreprise et qui a pour objet de rémunérer la contribution normale de tout salarié à la réalisation des missions, responsabilités, tâches et activités impliquées par l’emploi occupé et telles que définies dans les fiches d’emploi et ce, pour toute la durée normale du travail.
  • Les indemnités qui ont pour objet de rémunérer et/ ou de compenser un préjudice, une sujétion ou une contrainte imposée au titulaire d’un emploi au titre des conditions de travail induites pour cet emploi.
  • Les primes liées à la productivité et aux résultats du travail qui ont pour objet de rémunérer un surplus d’efficacité ainsi que l’effort fourni par un salarié ou un ensemble de salariés pour dégager une plus value économique et financière ou améliorer les résultats de l’entreprise (prime de performance).

 

  

Articles liés

%d blogueurs aiment cette page :