L’Algérie, le plus riche chantier à l’échelle continentale.

4 novembre 2013 Commentaires fermés sur L’Algérie, le plus riche chantier à l’échelle continentale.
L’Algérie, le plus riche chantier à l’échelle continentale.

Dans le cadre de sa réhabilitation, l’Algérie a exprimé sa forte volonté, de devenir un État Émergent et a pris toutes les dispositions nécessaires pour concrétiser cet objectif, dans un court délai. La mise en place d’un tissu industriel et économique favorable permettra à l’Algérie d’accéder à une croissance dynamique et acceptable et de garantir sa relance et créer un espace attractif pour les investissements stratégiques étrangers. Pour ce faire, le gouvernement algérien a injecté près de 17500 milliards de dinars dans la restructuration des structures économiques et sociales et de créer un environnement propice au développement de grands projets significatifs.

Cette affirmation passe le lancement de grands projets d’avenir en partenariat avec des références étrangères, souligner la priorité à la recherche et le développement, en privilégiant l’échange des nouvelles technologies. Les entreprises algériennes se doivent d’établir des partenariats stratégiques avec les pôles industriels et de recherche avec les entreprises étrangères.

Telles sont les grandes lignes tracées par l’Algérie.
Pas loin de 4186 milliards de dinars (56 milliards de dollars) investis dans la réalisation de grandes infrastructures, Ces investissements représentent 69% du programme national des grands projets d’investissement en cours de réalisation, estimés à 6092 milliards de dinars (81 milliards de dollars).

Parmi les projets déjà réalisés inscrits dans le plan de soutien à la relance économique (2001-2004) ; les projets structurant le tissu urbain
bénéficiant d’une enveloppe assez conséquente en matière de réalisation d’infrastructures, soit les ports, aéroports, ponts, viaducs, nouvelles lignes de rail, tramways et nouveaux barrages.

  1. L’autoroute frontalière Est -Ouest qui s’étend sur 1.200 km pour un montant de de 805 milliards de dinars, issus d’investissement public, dotée de 42 stations de services et leurs connexions routières.
  2. Les Ressources en eau d’un montant de 685 milliards de dinars
  3. L’Aménagement du territoire pour une enveloppe de 583 milliards de dinars .
  4. Le projet de construction de 1 million de logements.

Le programme complémentaire (2011-2015) de soutien à la croissance et du programme d’investissement et d’équipement
doté de 176 milliards USD.

Les chantiers prioritaires
A travers l’investissement direct, le plan complémentaire de soutien à la croissance (2011-2015) prévoit :
43 milliards USD pour les travaux publics (parachèvement de 3000 km d’autoroute, 2000 ouvrages d’art, nouvelles rocades, modernisation
des aéroports, nouveaux ports de pêche…) ;
20 milliards USD pour l’hydraulique (nouveaux barrages, stations de dessalement, stations d’épuration, et stations de transfert).
37 milliards USD pour les transports (achèvement des lignes de métro d’Alger, tramways pour Alger et les grandes villes, électrification du
rail, renforcement du réseau routier).
10 milliards USD pour la restructuration et la modernisation industrielle ainsi que l’aide à la mise à niveau de 20 000 PME.
58 milliards USD alloués à la construction de 1.4 millions nouveaux logements.
La création de Structures hôtelières et de complexes touristiques de haut standing.
La création de Cinq nouvelles villes en projets, à savoir Sidi-Abdellah, Boughezzoul, Bouinan, El-Menaa et Hassi Messaoud.
Le projet de la grande mosquée d’Alger, le stade olympique de Tizi-Ouzou, le projet de l’opéra d’Alger.
La réhabilitation du front de mer ou encore la restauration des équilibres écologiques.
La première centrale nucléaire algérienne prévue pour 2025.
Le lancement de stations photovoltaïques en vue d’accroitre la production d’électricité pour atteindre 15 000 MW en 2015.

Aussi, dans le cadre de Tous ces projets destinés à garantir une extension intégrée et satisfaisante prévue dans le plan seront accompagnés
des infrastructures nécessaires

  • 5400 établissements pédagogiques répartis en Écoles, Campus, Faculté.
  • la réalisation de Bâtiments administratifs dont 172 hôpitaux, 45 complexes spécialisés de santé, 377 polycliniques, 1000 salles de soins et 17 écoles de formation paramédicale.
  • 200 millions de dollars ont été déboursés pour la réalisation et l’aménagement de la première tranche du Parc des Grands Vents d’Alger superficie globale estimée à 1.070 HT.

Le marché algérien connait un très grand dynamisme pour l’ensemble des produits industriels, les besoins sont évalués à plus de
25 milliards USD pour les produits industriels (pièces détachées, machines-outils, semi-produits, électronique, etc.).
Dans ce sens les pouvoirs publics ont confirmé leur accompagnent aux investisseurs étrangers avec la détermination de réduire les
difficultés, notamment en termes de fiscalité avec la révision des tarifs douaniers et de crédits.

 

Source Ak-events organisateur de Best 5 Algeria

Articles liés

Les commentaires sont fermés.