groupe de travail pour promouvoir et protéger la production nationale

20 octobre 2013 Commentaires fermés sur groupe de travail pour promouvoir et protéger la production nationale
groupe de travail pour promouvoir et protéger la production nationale

Le ministre du commerce, Mustapha Benbada, a présidé lundi à Alger la cérémonie d’installation du groupe de travail chargé de promouvoir et de protéger la production nationale et d’examiner l’application du crédit à la consommation pour le produit national et ce, en application des décisions de la dernière tripartite, tenue jeudi dernier.

Ce groupe qui entamera son travail dès la semaine prochaine se compose de représentants du ministère, de la centrale syndicale et du patronat, a indiqué M. Benbada lors de la cérémonie d’installation qui s’est déroulée en présence du secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) Abdelmadjid Sidi Said et du président de la confédération générale des entrepreneurs algériens (CGEA) Habib Yousfi.

Le ministre a affirmé que ce groupe a “la latitude et les prérogatives de proposer ce qu’il y a de mieux pour promouvoir et protéger la production nationale”.

M. Benbada a proposé cinq axes essentiels qui pourraient constituer le cadre de travail de ce groupe. Il s’agit de la promotion de l’entreprise à travers sa modernisation, de l’amélioration de sa compétitivité, de la création d’un environnement adéquat susceptible d’assurer une concurrence honnête notamment par la modernisation des systèmes de régulation du commerce extérieur.

Ces axes comprennent également la stimulation de la consommation interne en tant qu’outil de promotion de la production nationale, a précisé le ministre qui a souligné la nécessité pour le crédit à la consommation, dans le cas de sa reconduction, d’œuvrer à “l’amélioration de la qualité et de la compétitivité du produit national”.

Quant au quatrième axe proposé par le ministre il a trait à “la promotion des exportations hors hydrocarbures en ciblant les marchés extérieurs”. Le dernier axe concerne la création d’un système d’information économique fort par la “mise en place d’une base de données économiques globales régulièrement actualisées et mises à jour tout en facilitant l’accès à l’information économique à tous les acteurs”.

Le secrétaire général de la centrale syndicale a, pour sa part, insisté sur “l’accélération des actions visant la relance du processus de restitution de la place du produit national auprès du consommateur algérien”, imputant à ce groupe de travail, la responsabilité de l’aboutissement de cette opération.

La réalisation de cet objectif permettra selon M. Sidi Saïd, de “créer deux millions d’emplois durant les cinq prochaines années”.

Evoquant la question du crédit à la consommation, M. Sidi Saïd a indiqué que cette opération concernera exclusivement le produit national notamment les secteurs du textile et des équipements électroniques et électroménagers, excluant de ce crédit le financement de l’acquisition de véhicules de tourisme neufs.

Habib Yousfi a, pour sa part, mis l’accent sur la nécessité d’assainir et de réorganiser les canaux de distribution du produit national, y voyant une condition importante pour la promotion de la production nationale.

La réunion, jeudi dernier, de la tripartite a été sanctionnée par l’annonce de la création de quatre autres groupes de travail chargés d’élaborer le contrat économique et social de croissance, de proposer les modalités de la contribution du Fonds national d’investissement (FNI) au financement de l’investissement national public et privé, d’encadrer les actes de gestion et de proposer les modalités facilitant l’intervention des entreprises nationales du BTPH dans la réalisation du programme national d’équipement.

 

Source: http://www.aps.dz

Articles liés

Les commentaires sont fermés.