Algérie poste – Plus de 18 milliards de DA consacrés par l’Etat pour la modernisation

30 juin 2016 Commentaires fermés sur Algérie poste – Plus de 18 milliards de DA consacrés par l’Etat pour la modernisation
Algérie poste – Plus de 18 milliards de DA consacrés par l’Etat pour la modernisation

L’Etat a consacré quelque 18 milliards de DA de 2010 à 2015 pour la modernisation et le développement d’Algérie poste (AP), a indiqué mercredi à Alger le directeur général d’AP, Abdenacer Sayah.

“Au titre du programme d’investissement 2010-2014, plus de 15 milliards de DA ont été consacrés par l’Etat pour la modernisation d’AP, notamment en terme d’équipements informatiques, la construction et la réhabilitation des bureaux de poste”, a révélé M. Sayah, dans un entretien accordé à l’APS.

Il a ajouté que pour l’exercice 2015, quelque 3 milliards de DA avaient été alloués par l’Etat pour la modernisation de cette entreprise pour qu’elle soit au diapason du progrès.

En terme de résultats financiers, M. Sayah a reconnu que de 2010 à 2014, son entreprise avait connu un exercice déficitaire, avec une moyenne de 2 milliard de DA par année (sauf 2012, un excèdent de 900 millions de DA).

Il a précisé, cependant qu’en 2015, Algérie poste était passée à un exercice excédentaire “assez conséquent”, soulignant qu'”on a remonté la pente, grâce aux efforts de l’ensemble des travailleurs d’AP”.

Dans ce sillage, M. Sayah a assuré qu’Algérie poste avait renforcé son réseau informatique, puisque plus de 2.000 bureaux de poste ont été dotés de clés mobilis 3G, en cas de coupure d’Internet (ADSL) ou de perturbation, ajoutant que 272 bureaux étaient reliés à la liaison satellite pour les régions éloignées, qui n’ont pas de téléphone.

Interrogé sur la défaillance des distributeurs automatiques des billet (DAB), M. Sayah a relevé qu’au début 2015, sur un parc de 1.160 distributeurs, il y avait à peine 250 qui fonctionnaient, précisant qu’il y avait un problème de prise en charge de leur fonctionnement par un partenaire d’AP.

Cependant, a-t-il assuré, AP a pu en améliorer le fonctionnement, car sur les 1.160, plus de 800 sont devenus opérationnels, soulignant qu’il y avait “carence” de certains receveurs qui n’alimentaient pas les DAB en fonds, mais AP a mis au point un système de supervision et de suivi au niveau local pour assurer leur bon fonctionnement.

S’agissant de la production des chèques postaux, M. Sayah  a assuré que l’Etat avait aidé AP pour régionaliser la production de ces chèques, avec la mise en place de trois sites régionaux qui vont être opérationnels “au maximum” dans une année.

Abordant le volet de la ressource humaine, il fait état de plus de 1.000 employés vacataires permanisés par Algérie poste (AP) entre 2015 et 2016, dans le cadre du dispositifs d’aide à l’insertion professionnels (DAIP).

“Le nombre de DAIP intégrés par Algérie est de plus de 1.000 DAIP à l’échelle nationale, entre facteurs, guichetiers et 150 personnes promues directement receveurs, entre 2015 et 2016”, a indiqué M. Sayah.

M. Sayah a précisé que le dispositif mis en place par l’Etat dans le cadre du DAIP permettait de palier notamment les départs à la retraite et offrait une chance d’insertion aux nouveaux diplômés, avec une formation de qualité.

Il a ajouté qu’Algérie poste n’effectuait pas de recrutement classique direct (CDI), à l’exception des ressources rares, notamment les ingénieurs en informatique, relevant qu’AP, dans le souci de modernisation, avait lancé le nouveau métier de facteur, avec le rôle de vrai agent commercial à domicile, en ayant pour mission de bureau de poste itinérant, avec pour condition un recrutement de niveau de licence.

Interrogé justement sur le manque d’effectifs, du fait, notamment des départs à la retraite, M. Sayah a reconnu qu'”il y a des manques dans certains bureaux de poste, mais dans d’autres la présence d’une pléthore d’effectifs”.

“Nous essayons de trouver l’équilibre au fur à mesure pour palier les différents manques dans certains bureaux pour satisfaire notre clientèle, qui est de plus en plus exigeante”, a-t-il soutenu.

Algérie poste se déploie à travers le territoire national, avec un réseau de 3.700 bureaux de poste, un personnel de 24.000 employés, une production de 15 millions de chèques CCP annuellement, 7 millions de cartes CCP magnétiques et 20 millions de comptes CCP.

Articles liés

Les commentaires sont fermés.